pixie // Saison 4 - The Coming of Age

The lines that I preach here are only half-truth.

17 septembre 2008

:: one of the last ones (here) ::
17.09.08 @ 2.43 pm

Je trouve cet endroit enlaidi par les regards tordus de ceux qui n'ont rien compris, ils sont autant de parasites que j'aimerais balayer d'un revers de main, voire carrément écraser, hein. Peu importe eux et hier et mes erreurs de cet hiver (The not so Beautiful Mistakes), tout ça vois-tu ne compte plus. Je pratique désormais, par la force des choses et parce que c'est comme ça, on ne m'abattra pas, une activité des plus endurantes : le slalom entre les cons, expression copyrightée Colinette que Paris accueillera sous peu dans son giron (schnell, schnell!).

Bukowski ces jours-ci est mon meilleur ami, Bukowski que j'aime tout à fait étrangement pour les mêmes raisons qui m'empêchent d'apprécier Gainsbourg, va comprendre. Chez Buk, nom du futur bébé chat que je n'aurai jamais que dans mes fantasmes, il y a la simplicité du verbe, droit au but, économie du bullshit, violence tristesse et détresse, la beauté dans le glauque et réciproquement, après Sagan et Murakami c'est un putain de changement. (Haruki, j'accuse sans broncher toutes tes grandes envolées lyriques, mais c'est bien parce que tu es japonais) (c'est sublime, en vrai).

Dans la Colocation du Bonheur, qui n'est plus une colocation mais l'association des protagonistes reste ma foi plutôt (très) joyeuse, la vie suit son cours entre reprise de la consommation de ti punch, retour décevant mais toujours sexy de Hank Moody, énervement réel provoqué par des jalousies d'origine virtuelle, sursauts d'indépendance, crises de self-confidence, invasion de l'espace vital mâle par mes talons de pute, et activités pratiquées en tandem ou en solitaire (lecture vespérale, écriture nocturne, sex around the clock, et ingestion de chantilly en bombe).

Hier soir, perchée sur mes escarpins anglais, je croise sur la 3 L'Auteur De La Promesse Désormais Tenue, a.k.a Mon Ecrivain Français Vivant Publié Préféré. De surprise je reste un peu trop coite, mon Bukowski à la main et mon sourire en coin, j'étais bien plus loquace au Flore devant ma bière à huit-cinquante. Je viens de chez moi et là je vais chez mon mec. Il répond moi je sors du taf et je vais chez ma meuf, ce qui est über drôle quand on sait qu'elle est bien plus que ça. Il est je crois le seul à pouvoir porter un badge PORN STAR avec cette classe-là.

Bientôt je m'en vais (mais pas très loin).
(EDIT : mais non, ce ne sera pas une cachette secrète).