pixie // Saison 4 - The Coming of Age

The lines that I preach here are only half-truth.

25 août 2008

:: the one where i want to forget he even exists ::
25.08.08 @ 11.01 am

Peut-être est-ce l'évocation succinte de certains événements hivernaux devant Coline la Cagole qui m'a plongée dans ce bad-trip à retardement, une épiphanie franchement douloureuse, de celles qui te poussent à laisser un message à celle qui a aussi connu le goût d'un poison, hey j'avais besoin de parler, y a des trucs moches qui remontent, j'arrive chez Pote là, je suis à cinquante mètres, il reçoit des amis, je ne peux pas pleurer, je ne peux pas tout lâcher, au secours. Du coup j'ai ravalé, j'ai attendu, et c'est sorti plus tard, pas comme il aurait fallu.

La révélation, bon, c'est que Myhell ne m'aimait pas, sinon il n'aurait jamais fait ça. Il m'a fallu cinq mois pour vraiment le réaliser, pour le verbaliser, le sangloter bruyamment en tournant le dos à Pote coincé dans son silence et son impuissance, cinq mois pour finalement me maudire d'être tombée si bas, de n'avoir pas vu que la personne qui me disait tu es belle tu es magnifique ne laisse personne te dire le contraire tiens toi droite et sois fière est la même qui m'a méprisée et traitée comme la dernière des putes.

C'est un fait.

Pourtant si j'étais sur mon lit de mort, et si l'idée me venait de faire l'inventaire de mes amours, j'en compterais trois et il serait de ceux-là. J'ai dit je t'aime à d'autres en le pensant de toutes mes forces, mais je ne garde la trace que de ceux qui sont partis, ceux qui m'ont assassinée en posant le point final. Vois comme j'associe directement l'amour à la douleur.

Moi la paix je n'ai jamais vraiment connu, entre les affres de la jalousie de part ou d'autre, les doutes sur la réciprocité des sentiments (au bout de quinze jours avec Drummer Boy, je m'en souviens parfaitement, il ne m'a toujours pas dit je t'aime, donc il ne m'aime pas, c'est foutu c'est foutu c'est foutu) (n'importe quoi), la haine de moi-même qui m'empêchait de profiter pleinement, de jouir pleinement, voilà, l'autopsie de mes amours mortes explique ma peur d'aujourd'hui, peur que je conchie tant je crains qu'elle gâche tout.

Parfois j'ai envie de me barrer loin loin loin sans laisser d'adresse, pour ne pas prendre ce risque encore, et parce que je sais que j'ai perdu la partie, mes yeux le lui ont dit.

Alors qu'il a raison, je devrais juste kiffer la vibe.